Comment fonctionne l’écriture inclusive ?
Comment fonctionne l’écriture inclusive ?

Comment fonctionne l’écriture inclusive ?

Savez-vous comment l’écriture épicène fonctionne ?

Pour commencer, l’écriture inclusive (épicène) va questionner notre façon de voir la société en se positionnant sur 4 axes :

  • Accorder les grades/fonctions/métiers/titres, selon le genre : femme, homme, etc.

Exemple : « un président », « une présidente », et inversement, une infirmière, peut également être un infirmier.

  • Mettre au pluriel, une écriture mixte. Au lieu que le masculin l’emporte sur le féminin, l’écriture inclut les deux sexes avec le point médian
  • « les rédacteur.rice.s », « les citoyen.ne.s » ou bien « les plombiers et les plombière
  • Transmettre des mots universels : « Droits humains » vs « Droits de l’Homme » : en finir avec une logique linguistique discriminatoire

Ensuite, il y a l’accord de proximité qui peut également être utilisée :

  • Chères toutes et tous
  • Chères et chers amis

Ou bien encore :

  • « Ce peuple a le cœur et la bouche ouverte à vos louanges. »

« Cité par Vaugelas comme posant problème à Malherbe, dans Remarques sur la langue française, 1647 »

En fin de compte, l’écriture épicène peut paraître compliquée pour certain.es, illisible, reniant la langue française et pour d’autres, une lutte contre les stéréotypes et le système patriarcale.

Au final, L’usage du point médian (ou bien l’accord de proximité dans la syntaxe d’une phrase) illustre bien cet écart entre tradition et modernité.

Quand dire c’est faire ! Austin

Les mots deviennent donc une arme de persuasion, un art oratoire et par l’acte du langage elle se matérialise dans la réalité. Et les règles de l’écriture ont été bien bouleversée par la démocratisation du web. Depuis sa naissance en 1969, l’émergence d’internet et de son réseau chamboule la société ainsi que notre rapport à l’écriture. De ce fait, écrire un article sur le web devient par sa technicité : un nouveau métier : rédacteur.ice web, consultant.e en référencement naturel, ou plus largement blogueur.se.

Nous vivons une nouvelle ère des mots sur le web. Et au-delà d’un combat d’idée, c’est un combat de visibilité dans la recherche constante : d’informer, d’inciter et de convaincre…

Écrire c’est bien, optimiser son contenu c’est encore mieux. Et cette tâche nécessite par conséquent de comprendre l’importance de l’algorithme Google pour remonter sur une requête spécifique.

Depuis 2020, il existe un alphabet non binaire incluant la mixité.

Le jeune designer genevois Tristan Bartolini, propose des caractères inédits et son travail a été récompensé par Le Prix Art Humanité 2020 de la Croix-Rouge.

La question n’est pas forcément de savoir si ces caractères sont d’usages, mais de pouvoir inclure des possibilités.

La longue traîne pour rappel consiste à se positionner sur plusieurs mots clés pour remonter sur une requête.

Exemple :

Tuteur (mot clé générique),
Tuteur en mathématique (stratégie de longue traîne)

Comment fonctionne l’écriture inclusive ?

Pour ce faire, Google utilise le concept assez basique de « la longue traîne » – la traîne, ici n’est pas un accessoire de mariage – Mais une technique simple pour rajouter de l’information à un mot.

Vers une écriture francophone plus conciliante

Depuis 2020, il existe un alphabet non binaire incluant la mixité.

Le jeune designer genevois Tristan Bartolini, propose des caractères inédits et son travail a été récompensé par Le Prix Art Humanité 2020 de la Croix-Rouge.

La question n’est pas forcément de savoir si ces caractères sont d’usages, mais de pouvoir inclure des possibilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LinkedIn
Instagram